10 jours en terre mongole

Après deux escales sur le territoire chinois, me voici enfin arrivée sur le territoire mongole! Je suis épuisée mais impatiente de découvrir ce nouveau pays, malgré un peu d’appréhension car cette fois, c’est vraiment l’inconnu à tous points de vue, pas comme pour l’Inde que je connaissais déjà!
L’aéroport est très sommaire, à tel point qu’en arrivant dans le hall, aucun chauffeur de taxi ne me saute dessus pour me proposer de m’emmener jusqu’à mon hotel… Oupsss… J’aurais peut-être dû être un peu plus prévoyante sur ce coup… Je finirais tout de même par en trouver un, ouf!
Sur la route, la steppe à perte de vue, quelques hangars ça et là et une ou deux immenses statues jusqu’à l’arrivée dans le centre ville d’Oulan Battor. Le taxi s’arrête sur le parking d’un immeuble défraîchi : nous sommes arrivés à la Guest House Sun Path où m’accueille un peu froidement, une toute petite femme aux yeux bridés répondant au nom de Dogma.
De nombreux étrangers y sont présents : un américain d’une cinquantaine d’années, lancé pour un voyage de 2 ans, une canadienne et une américaine vivant en Corée du Sud et en vacances en Mongolie… Cela change tout de suite de mon séjour indien où j’étais exclusivement avec des indiens et jamais avec d’autres touristes. En bavardant avec l’américain, j’apprend qu’il a suivi une formation dans mon école de commerce à Angers! Sacrée coïncidence!
Il me faut me décider rapidement quant au trek à faire et avec quel tour opérateur car je suis en Mongolie pour 2 semaines seulement.
Sur les conseils de mes voisins de chambres, je me décide finalement pour un trek de 10 jours organisé par cette guest house et pour un départ le lendemain à 7h ! Dogma me briefe rapidement sur le fait que j’irai rejoindre un groupe parti ce jour et je file me coucher un peu anxieuse de la suite mais décidée à rattraper quelques heures de sommeil!
Le lendemain matin, un chauffeur vient me chercher et me conduit à la gare de bus. Il me confie au chauffeur… Je m’amuse d’être la seule occidentale du bus, pour autant, les regards se font beaucoup moins curieux qu’en Inde!
Après 2h de route pendant lesquelles je roupille allègrement, le bus s’arrête, me forçant à ouvrir les yeux. Quel spectacle : du vert à perte de vue, quelques chèvres ça et là et la steppe telle que je l’avais imaginée depuis longtemps!! Ça y est, j’y suis pour de vrai, après tant d’années passées à en rêver ! Encore un moment d’émotion que je ne suis pas prête d’oublier!
img_2908
Au pied du bus, un petit bâtiment que je devine être un restaurant. Le chauffeur me cherche du regard dans le bus tandis que les passagers descendent, il me trouve et me fait signe de descendre. Il m’emmène avec lui directement dans la cuisine du restaurant. Une petite dame s’affaire à nous cuisiner deux énormes assiettes de riz, pommes de terre et une énorme quantité de viande… Et moi qui pensait qu’après l’Inde, on ne me forcerait plus à manger!… Après avoir avalée tant bien que mal quelques bouchées sous les regards amusés du chauffeur et des cuisiniers, je remonte dans le bus.
Après une matinée de route, nous arrivons enfin à destination! Sur le parking, un jeune homme au visage enfantin s’avance vers moi avec un sourire timide « Hello Julie? Je suis ton guide Dashka. Voici notre van, ton groupe est à l’intérieur ». À quoi ressemble ce fameux groupe? Vais-je m’entendre avec ces gens qui sont ensemble depuis hier? La porte du van russe s’ouvre et on m’invite à monter.
A l’intérieur 5 personnes : 3 hommes et 2 femmes qui ont l’air d’avoir en moyenne 25 ans.  Un brun au regard espiègle me demande de quel pays je viens : « France ». « Je le savais !!! ». Aussitôt l’atmosphère se détend et les rires éclatent : ils avaient parié sur ma nationalité avant mon arrivée et Gonzalo l’espagnol avait vu juste à mon sujet. Nous partons déjeuner. Après mon gros « petit » déjeuner, je n’ai pas très faim mais je profite de l’occasion pour faire la connaissance de mes nouveaux compatriotes : Thomas venu de Belgique, Blanca et Gonzalo de Madrid et enfin Maria et Julian d’Argentine. Je suis ravie de mon groupe drôle et sympathique!
img_2995
L’après midi, nous allons découvrir les steppes blanches ou Tsagaan Suvarga. Dashka nous explique l’histoire de cette steppe blanche autrefois au fond de l’océan. Comme le veut la tradition, je fais un vœu en tournant autour d’un tas de pierres comprenant quelques offrandes diverses (on en voit même un avec une perche à selfie ?!).
img_2923
img_2929
Nous reprenons ensuite la route vers notre logement pour la nuit : une famille nous accueille et nous loge dans 3 yourtes différentes. Je suis excitée à l’idée de dormir dans une yourte en pleine steppe! La seule fois où je l’ai fait c’était à Plouenan dans la campagne bretonne!
A l’intérieur des yourtes, de petits lits individuels qui en bordent les contours, au sol, du lino et au centre, un poêle. Dashka nous prévient Thomas et moi qu’une personne arrivera dans notre yourte en cour de soirée. Les paris sont à nouveau lancés sur sa nationalité puis nous nous couchons tôt après un repas semblable à celui qui m’avait servi de petit dej.
img_2953
Au cours de la nuit, je suis réveillée par des rires : Thomas parle avec le nouveau membre de notre groupe qui vient d’arriver dans notre yourte, Elias. Il a fait la route avec un autre chauffeur et notre nouveau cuisinier. A peine réveillée et sans même distinguer dans le noir son visage, je lui demande sa nationalité, pari oblige : il est suisse, Gonzalo a encore vu juste! Cela lui vaudra dès le lendemain, le titre de « Shaman » du groupe.
Après le petit déjeuner nous partons pour les gorges de Vulture. Le paysage est plus rocailleux ici. Dans les gorges, nous croisons quelques touristes mongols à cheval, apercevons de petits animaux étranges dont nous ne savons dire si ce sont de grosses souris, des hamsters ou autres…Il paraîtrait que dans cette vallée, on peut apercevoir des léopards. Nous taquinons Dashka en lui disant que nous avons payé et que pourtant nous n’avons vu aucun léopard ! Il nous répond en riant que pour en voir il faut aller au Nord de la Mongolie.
img_2964
img_2970
Après une nouvelle nuit dans les yourtes d’une famille mongole, nous partons pour les dunes de sable. La route est longue et mouvementée. Notre chauffeur, Thortor, bien que très sympathique, semble prendre plaisir à conduire comme un fou furieux sur les routes sinueuses. J’arrive nauséeuse dans la nouvelle famille. Pour autant, il faut respecter le rituel d’arriver et partager un bol de lait de yak (pour les meilleurs jours!), de chèvre ou de cheval fermenté (là ce sont vraiment les jours de malchance pour nous pauvres touristes…beurk!) avec la famille.
img_4562
L’après-midi nous ferons une balade à dos de chameau. Cela ne dure pas bien longtemps mais heureusement car ce ne sont vraiment pas des rapides!
img_4578
img_3014Après le dîner (et une petite partie de lutte pour les plus courageux qui osent affronter notre guide Dashka et notre chauffeur Thortor!), nous partons voir le coucher du soleil au sommet des dunes de sable. L’ascension est difficile, surtout en pleine digestion et avec le sable qui nous fouette le visage. Mais nous nous encourageons mutuellement pour atteindre le sommet à temps. Arrivée là haut, le spectacle est à couper le souffle! Cela valait bien la peine de s’essouffler un peu!
img_4554
img_4574
img_3053
img_3041
Le lendemain nous nous baladons dans des nouvelles falaises puis finissons la journée par la visite d’un « musée » (une petite yourte avec des objets disposés tout autour) pour contempler notamment un « crâne de dinosaure »! Difficile de savoir si il s’agit vraiment du reptile mais si c’est le cas, ces techniques de conservation sont pour le moins sidérantes car nous sommes parfaitement autorisés à toucher le crâne par exemple!
img_3122
Le soir, une nouvelle nuit dans une famille mongole me donne l’occasion de m’essayer à la  traite des chèvres ! Pas toujours dociles les petites : elles ne manquent pas de laisser échapper un ou deux coups de pattes. D’autant plus que la manière dont les mongols les attachent pour la traite ne semble pas des plus confortables  : les têtes sont coincées les unes contre les autres à tel point que l’une est même sur le point de s’étouffer! Sans l’intervention de Thomas qui la pointe du doigt en criant « It’s not good!! » à son propriétaire, la pauvre bête y passait (mais cela n’a pas semblé affoler son maître outre mesure).
img_4559
img_3135
Je vais ensuite admirer le coucher de soleil au milieu des chevaux en liberté un peu plus loin. Quel souvenir inoubliable ! img_3139
img_3141
Le lendemain, il est temps de dire au revoir à une partie du groupe qui a choisi une formule un peu plus courte pour le trek. Nous n’avons passé que quelques jours ensemble et pourtant, la nostalgie me gagne déjà! Une dernière photo de groupe et nos 2 vans prendront des routes différentes au milieu de la steppe!
img_4558
Nous partons ensuite vers les cascades d’Orkhon. La vue du haut de la falaise est magnifique!
img_4557
Ce soir, nous ne coucherons pas tard car demain, nous partons à cheval jusqu’au village suivant. L’objectif est d’y passer la nuit puis de revenir le lendemain de la même manière.
Ces 2 jours à cheval sont certainement pour moi, l’un des meilleurs moments de ce trek de 10 jours! Quelle sensation extraordinaire de galoper dans la steppe mongole! Bien qu’à la fin du deuxième jour, j’ai mal à peu près partout, je ne m’en lasse pas! Nous jouons les bergers en galopant derrière les troupeaux de chèvres et de moutons pour les garder grouper et les guider vers leur demeure; nous traversons les rivières, les forêts !
img_4550
img_4570
img_4572
img_4569
En chemin, nous nous arrêtons pour déjeuner dans des yourtes dont les habitants ont dû partir à la ville! Et oui, ici tout le monde laisse son chez soi ouvert et il est absolument normal d’emprunter le logement de quelqu’un d’autre le temps d’un repas ou même d’une sieste! C’est ce genre de différences culturelles que je suis enchantée de découvrir au cours de mes voyages! Je suis étonnée : malgré leur chaleur et leur altruisme, les mongols choisissent de vivre de façon isolée dans la steppe, eux qui semblent pourtant si heureux des que des voyageurs viennent rompre leur solitude!
De retour dans le premier village le lendemain soir, nous sommes invités à passer la soirée avec nos hôtes. Le propriétaire des chevaux qui nous accueille est un ancien prêtre, connu dans le village comme un très bon chanteur. Il nous en fera plusieurs fois la démonstration au cours de la soirée et nous invitera nous aussi à pousser la chansonnette, chacun dans notre langue! Allez, c’est parti : vu le contexte, un petit Aznavour « emmenez-moi » me semble un choix pertinent!
img_4556
img_4571
Après cette soirée musicale, nous partons le lendemain pour la ville de Kharkorin, connue aussi sous le nom de Karakorum, ancienne capitale de l’empire mongole fondée par Gengis Khan au XIIIeme. Les temples sont impressionnants. Nous prenons soin de les visiter dans le sens des aiguilles d’une montre comme nous l’a appris Dashka. C’est l’occasion d’en apprendre plus sur la religion boudhiste qui est celle de 52% de la population mongole (l’autre grande majorité étant sans religion).
img_3272
img_3270
A la sortie de la visite, nous nous amusons à prendre la pause en costumes traditionnels! Mais attention, interdiction de sourire : les familles mongoles sont toujours très sérieuses sur leurs photos, c’est la coutume!
img_3306
Au soir, arrivés dans une nouvelle famille, nous sommes invités dans la yourte d’un couple d’américains que nous avons déjà croisés plusieurs fois au cours des jours passés. Il semblerait qu’ils n’aient pas vraiment eu le choix : ce soir la famille qui nous accueille ainsi que tous les guides et un autre groupe de touristes s’y réunissent pour déguster de la vodka! La bouteille passe de mains en mains et il n’est pas question de refuser le shot quand il vous est offert ! Nous rigolons bien mais autant vous dire que le réveil le lendemain sera beaucoup moins drôle ! Et encore, nous n’avons pas trop à nous plaindre car nous ne sommes plus à cheval comme d’autres groupes de touristes qui faisaient aussi partie de la fête…
img_3347
img_3350
Nous reprenons la route pour nous rapprocher d’Oulan Battor et voir la statue équestre de Gengis Khan, le célèbre fondateur de l’empire mongol. La statue de l’empereur est monumentale : 250 tonnes d’acier et 40 mètres de haut! Elle a été construite en 2008 à l’occasion du huit centenaire de l’empire mongol et constitue juste la plus grande statue au monde d’un homme à cheval !
img_3381
img_3380
Après la visite, nous passerons une dernière nuit en yourte et visiterons au matin un magnifique monastère trônant en haut d’une colline gardé par…unE moine (et oui j’avoue qu’avant cet épisode, j’ignorais que chez les boudhistes, les moines pouvaient aussi être des femmes !). Le calme de ce monastère est juste incroyable, on aurait envie d’y passer la journée, la semaine, juste s’y reposer en admirant la vue (en méditant?). L’odeur de l’encens nous envoute et fatigués après ces 10 jours intenses, on serait tenté de s’allonger là, sur ces tapis chauffés par le soleil en fermant les yeux.
img_3384
img_4596
img_3418
L’heure est à présent venue de retrouver la ville, les douches chaudes et le wifi ! La tête pleine de souvenirs inoubliables, nous décidons  de clôturer nos derniers moments ensemble autour d’une pizza (après 10 jours de riz et viande de chameau, vous n’imaginez même pas le régal que cela a pu être !).
img_4583
Le lendemain il est temps de dire au revoir à l’équipe et de refaire son sac pour une dernière destination en Asie avant l’Amérique du sud : la Thaïlande. Je suis d’autant plus excitée que j’y attends de la visite… À suivre !
Et pour un petit résumé en vidéo, c’est par ici :

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. annesofi59 dit :

    Rhhhhaaaa !!!! Ton billet est GENIAL !!! Quant à la photo de cette petite fille et de son chameau… comment dire… elle est sublime !

    J'aime

    1. Ju Goudrouffe dit :

      Merci Anne So!!!! Alors je suis contente car c’est vraiment une étape marquante de mon voyage, inoubliable ! Gros bisous

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s